Le monde des enceintes est divisé en deux grandes catégories : les enceintes actives et les enceintes passives.

Cet article est destiné aux débutants et les explications ont été intentionnellement vulgarisées.

 

enceintes son, location baffle

 

Comprendre rapidement la différence entre enceinte passive et enceinte active

Les enceintes passives sont le type d’enceinte le plus courant, mais elles sont pourtant moins faciles à comprendre pour l’utilisateur lambda. Amplificateurs externes, câbles speakon, calcul d’ohm et de résistance, etc. Personne n’a réellement envie de ressortir ses cours de maths alors qu’il veut simplement envoyer un peu de son.

Les enceintes actives, quant à elles, n’ont besoin que d’une prise électrique et d’un câble XLR. Elles sont pourvues d’un amplificateur intégré et les fréquences de crossover (filtrage entre fréquences basses, moyennes et hautes) sont calculées automatiquement, en général par le constructeur. De ce fait, un subwoofer actif et une enceinte active d’un même constructeur fonctionneront très bien ensemble, sans devoir faire de calcul savant.

Les enceintes passives sont les plus faciles à construire, ne nécessitant que quelques composants et un câblage minimal. Leur simplicité a toutefois un prix : des performances sont limitées par leur conception. Les enceintes actives, en revanche, nécessitent des circuits plus complexes, mais sont capables de produire une puissance nettement supérieure à celle des modèles passifs. Les enceintes actives et passives fonctionnent sur le même principe : la pression de l’air provenant du haut-parleur entraîne le mouvement d’un diaphragme qui produit un son grâce à ses propriétés mécaniques. Voici quelques distinctions essentielles entre les enceintes actives et passives qui peuvent vous aider à choisir la configuration qui vous convient le mieux.

 

Pourquoi les enceintes actives sont meilleures pour les débutants

Branchez votre enceinte active à une prise de courant, tirez votre câble XLR, allumez l’enceinte, et hop, vous avez du son. Ce n’est pas plus compliqué que cela. La puissance d’amplification est réglée pour correspondre parfaitement aux composants de l’enceinte et vous n’avez pas à vous soucier de leur bon fonctionnement.

 

L’erreur à ne pas commettre avec les enceintes actives

Les enceintes actives peuvent être branchées en série, mais attention ! De par leur fonctionnement, le volume que vous allez mettre sur une enceinte aura une incidence sur la suite de la série. Si vous avez par exemple trois enceintes A, B et C et que vous mettez l’enceinte A à un volume de 1/10, les enceintes B et C recevront un signal de base équivalent à 1/10. Il faudra donc augmenter B et C énormément pour retrouver un volume standard. Réfléchissez bien à votre ligne, et choisissez peut-être de tirer plusieurs lignes XLR et d’utiliser les sorties auxiliaires de votre table de mixage pour les contrôler. Par exemple votre ligne principale gauche et droite pour la salle principale, une autre ligne XLR pour la terrasse et une dernière pour l’accueil de l’événement. Vous aurez donc 4 lignes XLR, dont deux en mono (ce qui est la plupart du temps suffisant pour les endroits où le son n’est pas la priorité).

 

Qu’est-ce qu’une enceinte active ?

La principale différence entre les enceintes passives et actives est que l’enceinte active possède un amplificateur intégré. Cela signifie que vous n’avez pas besoin de connecter vos enceintes à un amplificateur externe et que vous pouvez les connecter directement à votre table de mixage ou à votre interface audio via XLR. Les enceintes actives possèdent également des crossovers intégrés. Les crossovers actifs filtrent le signal audio entrant et n’envoient que les fréquences souhaitées à chaque haut-parleur de l’enceinte. En effet, envoyer des fréquences basses à un haut-parleur de 8 pouces ne sert à rien puisqu’étant trop petit, il n’arrivera pas à reproduire les basses. Il faut donc que les fréquences basses soient envoyées aux haut-parleurs plus larges.

Les enceintes actives sont souvent de plus grande taille et leur conception est plus robuste et plus puissante que celle des enceintes passives. Les enceintes actives ont généralement une puissance nominale plus élevée que les enceintes passives. Une puissance nominale plus élevée vous donnera plus de volume et une meilleure qualité sonore. Les enceintes actives sont plus chères que les enceintes passives. Un haut-parleur actif de haute qualité peut produire une qualité sonore égale ou supérieure à celle d’un haut-parleur passif avec un amplificateur plus puissant.

 

Conclusion : quel est le meilleur type d’enceinte ?

Le meilleur type d’enceinte dépend vraiment de vos besoins. Si vous débutez dans le son ou que vous louez des enceintes pour un événement, les enceintes actives seront l’option la plus simple et sans prise de tête. Si vous avez besoin d’utiliser beaucoup de puissance, une enceinte active sera plus appropriée.

Un système d’enceintes passives sera plus personnalisable (généralement utilisé dans les installations fixes), mais vous demandera plus de connaissances, ainsi que des amplificateurs externes et quelques calculs mathématiques. Des erreurs sont plus vite arrivées.

 

Besoin de conseils ?

Si jamais, après la lecture de cet article, vous ne savez toujours pas de quoi vous avez besoin, le Studio 1935 se ferait un plaisir de vous expliquer tout cela plus en profondeur et de vous conseiller sur les enceintes dont vous avez besoin pour votre événement.

Nous louons tout type de matériel (son, lumière, instruments, micros, etc.), mais nous accordons beaucoup d’importance sur le fait que ce matériel soit adapté à vos besoins.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *